Choisissez votre pays

Choisissez
alt alt

"BERETTA DE 1526 JUSQU’À NOS JOURS"

La plus ancienne dynastie industrielle au monde : quinze générations de capitaines qui ont su innover en créant un modèle économique en avance sur son temps. C'est Beretta.

Tout commença en 1526. Plus précisément, le 3 octobre, lorsque Maître Bartolomeo Beretta da Gardone (1490 – 1565/68), livra 185 canons d’arquebuse à l'Arsenal de Venise contre le paiement de 296 ducats. Les débuts officiels de Beretta sont inscrits sur un petit morceau de papier - l’équivalent d’une facture - découvert et conservé auprès des Archives d'État de Venise. Cependant, le fait que Bartolomeo avait déjà acquis le titre de Maître et que ses produits étaient choisis par la Sérénissime, suggère fortement que Beretta était en activité depuis au moins deux générations. 

C'est ainsi que débuta l'histoire de cette production familiale, qui ne connut aucune interruption jusqu'à aujourd'hui. Au fil des générations : les secrets et le souci du détail que Jacopo a appris de son père Bartolomeo, il les a transmis à son fils Giovannino (1550-après 1577) et à son petit-fils Giovan Antonio (1577-après 1649) et ainsi de suite, au fil des siècles. Au début du XIXe siècle, Pietro Antonio Beretta (1791-1853) parcourt toute l'Italie, en dépit d'innombrables difficultés liées à la domination étrangère, afin de montrer l'excellence de ses produits et d’obtenir de nouvelles commandes : c’est lui qui décida de perfectionner l'art de la fabrication de canons lisses pour les fusils et les pistolets et d'enregistrer l'entreprise sous sa dénomination actuelle : Fabbrica d’Armi Pietro Beretta. Son fils, Giuseppe (1840-1903), poursuit le travail infatigable de son père et parvient à élargir les horizons de l'entreprise avec un marché de plus en plus dynamique et international, en donnant une forte impulsion à l'exportation et à la distribution de certains des meilleurs produits étrangers en Italie. C’est à lui que l’on doit le choix de concentrer la production sur les armes de qualité et sur la rénovation complète des machines tout en s’engageant à acquérir de nouvelles compétences techniques. C’est toujours à Giuseppe Antonio que l’on doit la construction du nouveau site qui accueille encore aujourd’hui le quartier général de l'ensemble du Groupe Beretta.

Le début du XXe siècle constitue un moment charnière dans l'histoire de l'Entreprise. C'est dans ces années que Pietro Beretta (1870-1957) marqua un tournant dans la modernité : Fabbrica d'Armi, qui comptait à l'époque 130 employés, changea de visage grâce à l'introduction des techniques de production les plus modernes ; il y eut une forte impulsion pour le brevetage de nombreux mécanismes, dispositifs et technologies de construction qui firent de Beretta non seulement la plus importante fabrique d'armes, mais aussi l'une des entreprises les plus modernes et efficaces du monde. Le nombre d'employés s'élève à 1 500. Intelligent, intuitif et charismatique, Pietro Beretta lança la production du premier pistolet semi-automatique, le 1915 de calibre 9 mm Glisenti, adopté par l’Armée royale ; l'une des toutes premières mitrailleuses, le « mousqueton automatique 1918 » ; puis le célèbre 1938 MAB (Mousqueton Automatique Beretta).  En 1923, le poète Gabriele D'annunzio inventa la devise « dare in brocca », qui signifie atteindre la cible, représentée dans le symbole des trois flèches atteignant autant de cercles. Inspiré du monde des combats navals, le logo a été réalisé par le sculpteur Marussig sur le pilier au centre de l’allée d'entrée, utilisé par D'Annunzio comme papier à lettres, reproduit sur une de ses voitures, sur l'avion du vol pour Vienne et sur les vitraux de Schifamondo. C’est le 20 décembre 1949 qu’il devint le logo officiel de Beretta. En 1933, le projet de la Série SO est achevé, le premier fusil superposé italien pour la chasse et le tir sportif : une arme destinée à devenir une référence dans le monde des fusils de chasse de luxe entièrement fabriqués à la main. Ses fils Giuseppe (1906-1993) et Carlo (1908-1984) poursuivent l'œuvre de modernisation du père, développant le caractère multinational grâce à la conquête de nouveaux marchés ainsi qu’au lancement d'activités commerciales et de production dans d'autres pays, dont l'Amérique. Et les marchés ont vite récompensé cette vision courageuse. Ces années ont vu l'arrivée de nouveaux produits tels que le fusil d'assaut BM59 adopté par l'armée italienne ou le pistolet mitrailleur PM12. Impossible de ne pas mentionner la création, au milieu des années 1950, de ce qui allait devenir pendant plus de deux décennies le fusil de référence de tous les chasseurs : le Beretta S55 et le semi-automatique A300. En 1975, Beretta met en production le pistolet semi-automatique de calibre 9 mm parabellum Modèle 92, voué à devenir une icône mondiale et l'une des armes à feu les plus achetées au monde : aujourd'hui, la production a atteint près de 4 millions de pièces et l'arme est utilisée par de nombreuses forces armées et de police dans le monde entier

alt alt

Nous voici arrivés à notre époque. La gestion de l'entreprise par le cavalier Ugo Gussalli Beretta, qui appartient à la quatorzième génération, amplifie la force d’expansion entamée au début du XXe siècle. Un élan annonciateur du succès de ces dernières années : c’est à lui que l’on doit l’ouverture d’un bureau aux États-Unis, le principal marché de l'industrie de l'armement. Une décision pionnière qui a conduit, en 1985, à faire du pistolet 92FS l’arme de poing officielle de toutes les forces armées américaines : la naissance d'une légende encore bien vivante. Et ce n'est pas tout : dans une optique de diversification et compte tenu de la nécessité de créer un écosystème de produits pour accompagner l'arme, une ligne de vêtements et d'accessoires techniques et de loisirs voit le jour. En 1995, Beretta ouvre également le canal « direct-to-consumer » : le premier flagship store est inauguré sur Madison Avenue à New York. Plus récemment, neuf autres points de vente, appelés « Beretta Gallery », ont été ouverts à Dallas, Memphis, Buenos Aires, Paris, Londres (dans Mayfair et à l'intérieur de Harrods), Moscou et Milan.

La position de leader a été consolidée et amplifiée ces dernières années par son fils Franco Gussalli Beretta : l'empreinte managériale de plus en plus tournée vers les nouvelles technologies, les investissements importants et continus dans l'innovation pour offrir des produits d'excellence, les relations avec le monde de l'art et du luxe, font de Beretta un modèle d'entreprise 4.0 que tout le monde regarde. Mais l'ingrédient secret reste un seul : la production de qualité sans compromis que Bartolomeo enseigna il y a 500 ans. Ce sera l'étoile polaire qui guidera également la 16e génération et celles à venir.

Fabbrica d'Armi Pietro Beretta fait partie de Beretta Holding dirigée par Pietro Gussalli Beretta, le frère de Franco. La société mère a été créée en 1996 pour gérer le développement et la coordination stratégique de la dynastie industrielle la plus ancienne du monde. Grâce à son engagement et à sa vision internationale, le Groupe affiche aujourd'hui un chiffre d'affaires d’1,5 milliards d'euros et compte plus de 6 000 employés après l'acquisition (août 2022) du géant européen Ruag Ammotec, leader dans la fabrication et la distribution d'armes légères. Le Groupe comprend également : Steiner, Sako-Tikka, Burris, Benelli, Franchi, Uberti, Stoeger, Chapuis, Holland&Holland et Centanex.